showcase historique

 1950
 

v21950Le Pully Rink-Hockey Club a été fondé en 1950. La saga du Pully Rink-Hockey Club a officiellement commencé le 3 décembre 1950, date de l'assemblée constitutive de la société. A cette époque, la Suisse romande compte six clubs de hockey sur roulettes: Genève et Urania Genève Sports (UGS), Lausanne, Montreux, Juventus Montreux et Etoile Montreux.

L'idée de créer une société de rink-hockey à Pully a germé dans la tête d'une équipe de copains durant une partie de quilles prolongée. Cinq fondateurs se réunissent au Café du prieuré à Pully pour poser les bases du Pully RHC: le président Benjamin Bovet, qui dirigera le club douze ans durant, le vice-président Jean-Pierre Duflon qui, quelques années plus tard, prendra les rênes de la Fédération suisse de rink-hockey, le secrétaire Albert Tarchini dont l'élégante plume qui marquera notre livre des procès-verbaux, le caissier Henri Tarchini, dit Boubi, nous quittera malheureusement une année à peine avant le cinquantième anniversaire, et le membre adjoint Fernand Grosjean, dit le Coréen.
Malgré les difficultés, la greffe a pris. En effet, vingt ans durant, nos anciens pratiqueront leur passion privés de ce qui constitue pourtant l'élément essentiel du rink-hockey: la piste. Faute d'une surface adéquate, ils feront leurs classes sur le pont de danse de Sauvabelin, sur l'ancienne piste du collège de Montreux, voire sur les trottoirs de la commune. Bénéficiant du soutien de leurs voisins lausannois et montreusiens, ils ont pourtant allègrement franchi cette double décennie, Pully évolue en Ligue nationale avec une équipe qui y fera son nid. La piste du Collège de Mallieu ne fut inaugurée qu'en 1970. 
Jusqu'à cette date, le club resta peu ou prou ce qu'il était à ses origines: une bande de copains désireux de prendre du plaisir en jouant au rink-hockey. Les possibilités de s'entraîner étant quasiment nulles - surtout à une époque où les moyens de transport étaient moins développés qu'aujourd'hui - il leur était presque impossible de former des jeunes. 

 

 
1964

v21964Depuis 1964, la présidence du club est occupée par un homme qui marquera le Pully RHC: Michel Rothen. Ce dernier, décédé dans un accident d'avion en novembre 1996, dirigera la société jusqu'à la fin de 1987, soit un bail de 23 ans, sans compter les années passées au sein du comité.

C'est à lui que l'on doit l'enracinement du club dans la communauté pullièranne, l'organisation d'innombrables tournois internationaux juniors, ainsi que ce style si typique de notre société fait de décontraction sur la forme et de travail sérieux sur le fond. Du moins, c'est ainsi que nous nous voyons non sans quelque prétention. Sous sa houlette, le club évoluera onze ans en LNA, de 1971 à 1977, de 1979 à 1981, et une saison en 1987.

C'est aussi sous son impulsion que le Pully RHC devient un club formateur. Il en sera d'ailleurs récompensé par son premier titre de champion suisse juniors B, en 1979.

 

 
1970
 

1968Dès 1970, la nouvelle piste permet au club de prendre son essor. Désormais, le club a une piste, elle est alors en goudron et les genoux de certains d'entre nous en ont conservé les stigmates, mais au moins elle est à eux. La buvette du club est installée dans le local des jardiniers.

C'était frustre, ça aussi c'était à eux. Bref, le Pully RHC a enfin un chez soi à défaut d'avoir un chez toit. L'équipe première accède rapidement à la Ligue nationale A, une section juniors est créée. Dès 1970, la nouvelle piste permet au club de prendre son essor.

Désormais, le club a une piste, elle est alors en goudron et les genoux de certains d'entre nous en ont conservé les stigmates, mais au moins elle est à eux. La buvette du club est installée dans le local des jardiniers. C'était frustre, ça aussi c'était à eux. Bref, le Pully RHC a enfin un chez soi à défaut d'avoir un chez toit. L'équipe première accède rapidement à la Ligue nationale A, une section juniors est créée.

 
 

1987

 

1987Au terme de la saison 1987, Michel Rothen passe la main à Pierre-André Dupertuis, jeune transfuge venu du Lausanne Roller. En même temps, c'est toute une génération qui quitte les responsabilités: Daniel von Gunten, Michel Rapin, Jean Pierre Amy, Jean-Louis Buache, Jacques Fontannaz et d'autres encore. 

 

Contrairement à ce qu'on aurait pu craindre pourtant, la transition s'effectue en douceur. La nouvelle équipe poursuit le travail de formation lancé par ses prédécesseurs, tout en renforçant l'effort de recrutement. Après le tournant des années septante, le club allait connaître un second essor dès le début de la décennie 1990. 1975Depuis ces années-là, le Pully RHC vit une rapide croissance. Le nombre de ses membres double en l'espace de dix ans, passant de 90 à 180 entre 1987 et 1997.

 

Le nombre de ses équipes augmente lui aussi rapidement, passant de trois à sept. A l'origine de cette croissance, on trouve la création d'une école de rink-hockey unique en Suisse. Depuis plusieurs années, le club accueille des jeunes dès l'âge de quatre ans et leur propose une initiation ludique au hockey sur roulettes. Le succès est immédiat et le nombre des jeunes sortis de l'école de rink depuis sa création est là pour en témoigner.

 
 
1996
 

1996Ce travail de fond devait finir par payer. Les résultats des années 1996 et 1997 en témoignent. Au terme de la saison 1996, l'équipe première est promue en Ligue nationale B, tandis que l'équipe féminine remporte le titre de champion suisse. Les juniors D1 finissent deuxième de leur championnat, tandis que les C participent au tour final pour le titre.

 

L'année suivante, l'équipe première obtient son maintien en Ligue B, l'équipe féminine arrache son second titre national consécutif, les juniors B terminent au troisième rang suisse, et les D1 décrochent le titre national. Pour l'avenir, le club, qui a atteint une masse qu'il sera difficile de dépasser compte tenu des infrastructures dont il dispose, entend privilégier un développement plus qualitatif que quantitatif. 1980Il s'agit d'améliorer la formation des joueurs et des entraîneurs afin de rehausser petit à petit le niveau.

 

Ces objectifs doivent cependant être replacés dans le contexte du rink-hockey, à savoir celui d'un sport purement amateur, avec les avantages et les inconvénients de ce statut. Parallèlement, un gros effort est consenti par la commune de Pully, notamment au travers de la construction de deux vestiaires et d'une nouvelle buvette sur le site en plein air de Mallieu et l'achat des installations permettant la pratique du rink-hockey dans la salle Arnold-Reymond.

 
 
2000
 

2000Au moment d'entrer dans le XXIe siècle, le Pully RHC est à la croisée des chemins. Alors qu'autrefois les pistes en plein air étaient la règle, elles sont aujourd'hui l'exception dans le bassin lémanique. Pully est le seul club de la région à disputer son championnat à l'air libre.

 

Dotée depuis peu d'un parquet, la salle Arnold Reymond, suroccupée, n'est malheureusement pas en mesure d'accueillir durablement les rink-hockeyeurs. Conséquence, nos joueurs progressent moins rapidement que dans les clubs voisins qui peuvent s'entraîner toute l'année. Par ailleurs, le Pully RHC peine à conserver dans ses rangs ses joueurs les plus talentueux. 1999C'est la raison pour laquelle, en attendant de pouvoir lui aussi évoluer sous un toit, le Pully RHC a décidé de se lancer dans un travail de partenariat avec le club de Montreux.

 

Prestigieux club qui vient de traverser des années difficiles, elle a des besoins complémentaires au Pully RHC. Des forces ont donc été mises en commun et des équipes mixtes engagées en championnat. L'objectif est de contribuer à l'amélioration du niveau des joueurs et des entraîneurs et, ce faisant, d'assurer la pérennité du Pully RHC et du Montreux HC.

 
 
2002
 

2002Au cours de l'assemblée générale tenue le 28 août 2002 au Restaurant du Prieuré à Pully, le président Pierre-André Dupertuis a décidé de céder son sceptre, au terme de sa 15e saison.

 

C'est Alain Amy, 36 ans, issu des juniors du club, ancien international, conseiller communal et personnalité bien connue au sein des sociétés locales pulliéranes, qui lui a succède.

 

En 2002 Alain Amy est donc le 5e président de l'histoire du club, après Benjamin Bovet (1950-1961), Mick Weil (1962-1963), Michel Rothen (1964-1987) et Pierre-André Dupertuis (1988-2002).

 
 
2007
 

Suite au départ d'Alain Amy en juillet 2006, le club est dirigé pendant une année par la vice-présidente Patricia Dutoit.

C'est au cours de l'assemblée générale 2007 que le club retrouve un président en la personne de Jean-François Hugonnet.

 

Haut de la page